Botox : Transpiration excessive

Qu’est ce que la transpiration ?

La transpiration a un rôle de thermo-régulation, de protection, d’hydratation cutanée et aussi un rôle immunologique. La transpiration est sécrétée par deux types de glandes sudoripares :
les glandes apocrines : Ces dernières ne sont pas responsables de l’Hyperhidrose axillaire, nous ne nous attarderons pas sur ce sujet.
Les glandes eccrines : elles sont les plus nombreuses, réparties sur presque toute la surface du corps. Elles sont localisées dans le derme et sont à l’origine de la plus grande quantité de sueur corporelle (la quantité de sueur sécrétée par jour peut dépasser plusieurs litres). Elles répondent à différents stimuli comme une température importante, le stress, des aliments épicés etc… Ces glandes eccrines sont sous le contrôle de terminaisons nerveuses cholinergiques, cibles d’action de la toxine botulique.

Qu’est ce que l'hyperhidrose ?

Il s’agit d’une transpiration excessive. Environ 12% de la population entre 15 et 40 ans souffre de transpiration excessive. Celle-ci est provoquée par une surproduction de sueur des glandes sudoripares, habituellement au niveau des aisselles, des paumes des mains, des pieds ou du visage. C’est une transpiration excessive inappropriée aux besoins physiologiques. L’hyperhidrose peut être un véritable handicap social en raison des mauvaises odeurs qu’elle peut engendrer mais aussi d’un point de vue esthétique. Dans le cadre professionnel, l’hyperhidrose palmaire peut véhiculer une image négative, un manque de confiance en soi quand vient le moment de serrer la main.

Qu’elles sont les méthodes classiques pour traiter la transpiration excessive ?

Plusieurs traitements ont pu être proposés pour la prise en charge des transpirations excessives. Nous pouvons citer les traitements locaux : anti-perspirants (sels métalliques à base de sels d’aluminium ; les anti-cholinergiques locaux ; le formaldéhyde). Ces traitements ont une efficacité pour les personnes ayant une transpiration classique, mais ils seront vite limités lorsqu’ils seront utilisés dans le cadre d’une hyperhidrose. L’ionophorèse utilise le passage d’un courant électrique dans l’eau. Ce traitement consiste à tremper les mains ou les pieds dans un bain où passe un faible courant électrique. Le traitement des aisselles par cette méthode peut devenir rapidement complexe. Ce protocole thérapeutique nécessite plusieurs séances d’attaque puis d’entretien. L’appareillage est coûteux pour le patient et n’est pas sans risque.
La sympathectomie chirurgicale est un traitement irréversible de l'hyperhidrose palmaire. Cette intervention se fait par endoscopie thoracique. Elle présente aussi des effets secondaires à considérer comme une hyperhidrose compensatrice qui peut parfois se révéler plus invalidante que l’hyperhidrose d’origine.

Toutes les zones peuvent-elles être traitées par la toxine botulique ?

Toutes les zones peuvent être traitées. Cependant, ce traitement nécessite plusieurs petites injections qui peuvent vite devenir douloureuses au niveau des mains et des pieds. C’est la raison pour laquelle les médecins ne traitent en cabinet que les cas d’hyperhidrose axillaire. Les autres zones demandent souvent une anesthésie locale faite par un anesthésiste, en clinique.

Quels sont les tarifs du traitement de la transpiration excessive des aisselles par la toxine botulique ?

Une quantité relativement importante de toxine botulique est nécessaire pour ce traitement. Le tarif habituel est de 500 euros. Pour le moment ce traitement n’est pas pris en charge par la Sécurité Sociale et ne peut donc être remboursé.

Pour plus d’informations ou prendre RDV 01 44 61 99 17
nos engagements nos
engagements
securité et efficacité sécurité
& efficacité
visitez notre centre visitez
notre centre
le soleil et votre peau le soleil
& votre peau